Egalité salariale : de nouvelles obligations pour les entreprises

Agir pour l’égalité professionnelle femmes-hommes : une obligation pour les employeurs

Une obligation de résultat pour corriger les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes est instaurée d’ici à 2022. Comment mesurer ces écarts ? Comment faire en cas de manquement ? Quel est le délai pour se mettre en conformité ? Quels sont les risques et pénalités encourus ?

Plus de 46 ans après l’inscription dans la loi du principe « à travail de valeur égale, salaire égal », les salaires des femmes sont toujours, pour le même travail, inférieurs de 9 % à ceux des hommes. Un index de l’égalité professionnelle vient faire évoluer la donne !

Grâce à l’instauration de cet index, les entreprises vont pouvoir mesurer où elles en sont sur le plan de l’égalité professionnelle. Simple, précis, fiable et transparent, il doit obligatoirement être calculé et publié chaque année par toutes les entreprises, qui devront prendre des mesures de correction s’il révèle des disparités salariales entre les femmes et les hommes. Les 5 indicateurs, à la base du calcul global de l’Index, permettront d’identifier les éventuels points de progression et les leviers sur lesquels les différents acteurs de l’entreprise pourront agir pour faire progresser l’égalité.

Que dit la Loi ?

Le contenu du décret n° 2019-15 du 8 janvier 2019 en application de la loi Avenir Professionnel du 5 septembre 2018 précise :

  • la méthodologie de calcul des indicateurs relatifs aux écarts de rémunération entre les femmes et les hommes et aux actions mises en œuvre pour les supprimer, ainsi que leurs modalités de publication ;
  • les délais de publication du niveau de résultat par l’entreprise au regard des indicateurs, qui est publié annuellement, au plus tard le 1er mars de l’année en cours, au titre de l’année précédente ;
  • les conditions de fixation de la pénalité financière pouvant être appliquée en l’absence de résultats trois ans après la première publication des indicateurs par l’entreprise ;
  • le niveau de résultat en deçà duquel (75 points) des mesures de correction doivent être mises en œuvre et l’employeur peut se voir appliquer une pénalité financière à l’issue d’un délai de trois ans ;
  • les mesures transitoires applicables en matière de publication du niveau de résultat obtenu par l’entreprise.

Quels sont les critères principaux à retenir ?

  • Une mesure : mise en place d’un index relatif à l’égalité femmes-hommes composé de 5 indicateurs et noté sur 100 points.
  • Une transparence : chaque entreprise publiera ses résultats sur son site internet au plus tard au 1er mars de chaque année. Ces résultats seront également transmis à l’Inspection du travail (DIRECCTE) et au Comité social et économique de l’entreprise.

Les entreprises auront 3 ans pour atteindre 75 points minimum.

Les entreprises en-dessous de 75 points devront prendre des mesures de correction pour parvenir à l’égalité (75 points) dans les 3 ans : accords ou plans d’action en faveur de l’égalité, enveloppes de rattrapage salarial...

Les entreprises qui n’auront pas publié et communiqué dans les délais impartis leur index d’Egalité ou qui n’atteindront pas 75 points dans les 3 ans, pourront être sanctionnées d’une pénalité financière d’un montant allant jusqu’à 1 % de leur masse salariale.

À quelle date êtes-vous tenu de répondre à cette obligation ?

Passez à l’action dès maintenant et engagez votre entreprise dans la mise en place d’une démarche égalité !

Egalité salariale : à quelle date pour répondre à cette obligation

Quels sont les indicateurs qui composent l’index ?

Egalité salariale : les indicateurs qui composent l’index

Index Egapro : un outil proposé par le ministère du travail

Le Ministère du Travail met à la disposition des entreprises de plus de 250 salariés un outil nommé Index Egapro. Bien que pratique, Index Egapro demande entre 50 et 84 informations différentes selon votre entreprise, ce qui devient vite très fastidieux : temps d’extraction, ressaisies, calculs et consolidation des données… Cet outil ne dispose pas de fonction d’importation des données.

Gagnez du temps et calculez très simplement et en toute fiabilité votre Index avec Sage 100cloud Paie & RH : vous paramétrez facilement les données, disposez d’outils de saisie en masse, d’un état récapitulatif pour contrôler les informations saisies avant calcul des indicateurs.

Comment automatiser la production des indicateurs ?

Grace à la solution de Reporting MyReport, vous pourrez exploiter les données et calculer automatiquement les indicateurs. Vous obtenez aisément votre score d’index global, il ne vous reste plus qu’à le publier !

Pour plus de détail, n'hésitez pas à nous contacter :

Il y a eu un problème dans l'envoi de votre message !

Demande d'information

Tous les champs munis d'une * sont obligatoires

Centres de formation principalement dans le sud de la France (sud-ouest et sud-est)
Occitanie (Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées)
Midi-Pyrénées
Ariège (09) : Foix - Pamiers - Saint-Girons - Lavelanet - Saverdun - Tarascon-sur-Ariège
Aveyron (12) : Rodez - Millau - Villefranche-de-Rouergue - Onet-le-Château - Saint-Affrique - Espalion
Haute-Garonne (31) : Toulouse - Muret - Saint-Gaudens - Colomiers - Tournefeuille - Blagnac - Plaisance-du-Touch - Cugnaux - L'Union - Balma -
Ramonville-Saint-Agne - Saint-Orens-de-Gameville - Castanet-Tolosan - Portet-sur-Garonne
Gers (32) : Auch - Condom - Mirande - Fleurance - L'Isle-Jourdain Lot (46) : Cahors - Figeac - Gourdon - Souillac - Gramat - Saint-Céré
Hautes-Pyrénées (65) : Tarbes - Argelès-Gazost - Bagnères-de-Bigorre - Lourdes - Aureilhan - Lannemezan - Vic-en-Bigorre
Tarn (81) : Albi - Castres - Graulhet - Gaillac - Mazamet - Carmaux Tarn et Garonne (82) : Montauban - Castelsarrasin - Moissac - Caussade - Valence
Languedoc-Roussillon
Aude (11) : Carcassonne - Limoux - Narbonne - Castelnaudary Hérault (34) : Montpellier - Béziers - Lodève - Sète Pyrénées-Orientales (66) : Perpignan - Céret - Prades
Nouvelle-Aquitaine (Aquitaine Limousin Poitou-Charentes) et Auvergne-Rhône-Alpes
Aquitaine
Dordogne (24) : Périgueux - Bergerac Gironde (33) : Bordeaux - Arcachon - Mérignac - Pessac Landes (40) : Mont-de-Marsan - Dax
Lot-et-Garonne (47) : Agen - Marmande - Nérac - Villeneuve-sur-Lot Pyrénées-Atlantiques (64) : Pau - Bayonne - Oloron-Sainte-Marie - Biarritz
Limousin - Corrèze (19) : Tulle - Brive-la-Gaillarde
Auvergne - Cantal (15) : Aurillac